Logo Yourte                              

Chants et Musique chez les Mongols


Le mondes des Arts chez les 'Peuples Cavaliers'.

Modérateurs: Alokhan, Che Khan, Dame Annick, Tsagan Qütu

Avatar de l’utilisateur

Aide de Khan

Messages: 40

Inscrit le: 24 Sep 2005, 22:55

Localisation: Brabant Wallon

Message 09 Oct 2005, 11:46

Chants et Musique chez les Mongols

Chants et Musique chez les Mongols

L’immense steppe a permis aux Mongols non seulement d’avoir un caractère généreux, ouvert et chaleureux, mais conné à leurs arts un caractère énergique et naturel.

Les chants populaires mongols se divisent en airs longs, airs courts, chao et huomi. Les plus populaires actuellement sont les airs longs et courts. Les chansons s’inspirent de la vie des éleveurs. Voyant une si vaste prairie, les éleveurs s’émeuvent souvent. Et quand ils sont émus, ils fredonnent ou chantent.

Au début, ils fredonnent sans paroles. Peu à peu, on y ajoute des paroles. Maintenant, on chante des chansons courtes et longues avec paroles.

Les chants populaires d’airs longs se caractérisent par le ton haut et retentissant et le rythme détendu et libre. Ils se répandent principalement dans les régions d’élevage.

De même, le chant d’air court provient de la vie. Ce qu’on chante dans la yourte, accompagné au violon à tête de cheval, est justement l’air court. On chante ainsi son patelin natal, les générations précédentes ainsi que son excellent cheval ou son coursier de bataille. On chante aussi les poèmes épiques racontant la vie des héros et des grands guerriers.

Sur cette page nous vous proposons quelques exemples de musique de mongolie
Dernière édition par Dame Annick le 11 Mai 2006, 21:21, édité 2 fois au total.
Dame Annick, Aide de Camp de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Aide de Khan

Messages: 40

Inscrit le: 24 Sep 2005, 22:55

Localisation: Brabant Wallon

Message 09 Oct 2005, 11:48

Le Chant Long

Le Chant Long (Urtin Duu)

Le chant long prend sa source dans la poèsie ancienne et posède une tonalité épique. Il se pratique toujours en solo et se caractérise par une large respiration mélodique. Son registe est très étendu et passe du plus aigu au plus grave. Son éxécutant devant vocaliser le plus longtemps possible sans reprendre sa respiration, ce chant exige un souffle puissant.

Souvent mélancolique le chant long évoque l’immensité de la steppe et la solitude du nomade dans cette immensité. Cet art ne demande pas la présence d’autres instruments, néanmois il est parfois accompagné de la vielle mongole : le ‘Moriin Khuur’
Dame Annick, Aide de Camp de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Aide de Khan

Messages: 40

Inscrit le: 24 Sep 2005, 22:55

Localisation: Brabant Wallon

Message 09 Oct 2005, 11:49

Le Chant Court

Le Chant Court (Bogin(o) Duu)

Chez les mongols, toutes fêtes ou soirées digne de ce nom se terminent par des chansons et il serait très impoli de refuser de chanter quand on y est convié.

Le chant court, techniquement moins difficile, est né pour cette raison. Il est est beaucoup plus rapide, léger et allègre et souvent à connotation humoristique.

Son thème favori tourne autour de l’amour. L’amour du pays natal, d’une femme ou d’un cheval.

Il demeurent encore très présent chez les mongols d’aujourd’hui.
Dame Annick, Aide de Camp de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Aide de Khan

Messages: 40

Inscrit le: 24 Sep 2005, 22:55

Localisation: Brabant Wallon

Message 09 Oct 2005, 11:52

Le Chant épique

Le Chant épique (Tuul)

La tradition orale est omniprésente chez les peuples cavaliers. Les Mongols ont hérité de très riches et très anciennes traditions de chants épiques. Les bardes (sorte de poète itinérant) se les transmettaient sous forme chantée et versifiée.

Ces poèmes et leur récitation avaient des liens étroit avec les pratiques chamanistes. En effet, on attribuait un pouvoir magique à l'exécution même de l’épopée dans laquelle ont retrouvait maints sujets, formules, symbole et images chamaniques.

Le thème de ses épopées était centré sur le cheval (bien sur) mais racontait aussi la vie de grands héros ou de grands guerriers accomplissant des exploits ou des quêtes.

(à l’instar de nos chevaliers et également dans le style de l'héroïque fantasy —> voir avec les traditions celtiques et vikings, on pourrait retrouver cette tradition chez nous en se référant aux poèmes épiques de ‘Béowulf’ , le ‘cycle Arthurien' ou même la ‘Chanson de Roland’ ).
Dame Annick, Aide de Camp de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Barde

Messages: 43

Inscrit le: 09 Mars 2006, 20:54

Localisation: Près du feu

Message 13 Jan 2007, 15:54

Le Chant de Louange

Le Chant de Louange (magtaal)


Le chant de louange est un hymne aux esprits-maîtres. Ce chant est très lié aux croyances animistes

En Mongolie , l’hymne à l’Altaï ne se présente pas seulement comme un chant à la gloire de la chaîne de montagnes de l’Altaï, mais représente un chant de louange rituel que l’on adresse, encore aujourd’hui, aux esprits maîtres des lieux à des moments précis de l’année, ou bien lors d’un déplacement au passage de cols montagneux et même parfois, après avoir monté sa yourte dans un nouvel endroit, le premier soir.

On retrouve également ce type de chant lors de concours d'archerie. il est interprété pour saluer un tir réussi.

On peut comprendre que par ce chant offert aux esprits, l’homme de la steppe espère s’attirer leurs protections (ou leurs autorisations).

Chanter les hymnes à l’Altaï, nécessite un timbre intentionnel appelé argil. C’est un placement de voix très en arrière (assez proche du chant diphonique) dans la phase initiale de mise en place du bourdon.

Un chanteur peut, durant l’exécution d’un chant, produire des passages en chant diphonique à des fins ornementales.
Dernière édition par Tsagan Qütu le 03 Déc 2008, 22:10, édité 1 fois au total.
Tsagan Qütu, Barde de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Barde

Messages: 43

Inscrit le: 09 Mars 2006, 20:54

Localisation: Près du feu

Message 13 Jan 2007, 15:56

Le Chant Diphonique

Le Chant Diphonique (khöömii)

Le chant diphonique est un art vocal particulier qui permet à un seul chanteur d’émettre deux sons simultanément.

Il s’agit d’un bourdon vocal à partir duquel se dégage une ligne harmonique. Pour réaliser cette prouesse, le chanteur réduit le passage de la colonne d’air dans son larynx à deux endroits.

En premiers lieu, au niveau descordes vocales qui produisent le son fondamental, en deuxième lieu dans les bandes ventriculaires qui se resserrent et créent une cavité de résonance dans la chambre des ventricules de Morgagni d’où sort un sifflement de haute fréquence sur une harmonique du son fondamental.

Le sifflement est ensuite modulé par les qualités résonantes du pharynx, de la cavité buccale,de la région nasale et de la poitrine. Le dispositif ainsi mis en place ne reste pas statique. En effet, il fait apparaître des variations d’intensité ou d’amplitude entre le son fondamental qui tient le rôle de bourdon et la ligne mélodique résultant de la modulation
harmonique.

Il y a diverses techniques de khöömii :

- Zatraa : sans utilisation de la langue (technique à une cavité vocale).
- Bitou : avec utilisation de la langue (technique à deux cavités vocales).
- Gytsy amsra : voix du bas-ventre.
- Tseedznii amsra : voix de poitrine.
- Isgerex : voix de flûte nasale.


Le répertoire du chanteur est constitué principalement de chants populaires.

On retrouve des traces de ce type de chant chez les Inuits, chez certains chanteurs japonais, en Afrique du Sud et même en Sardaigne. Son creuset principal reste néanmoins l’Asie centrale.

Sur cette vidéo, il vous est possible d'écouter ce style de chant.
Image
Source : Ma-Tvideo France2
Tsagan Qütu, Barde de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image
Avatar de l’utilisateur

Barde

Messages: 43

Inscrit le: 09 Mars 2006, 20:54

Localisation: Près du feu

Message 05 Avr 2008, 22:31

Musiques mongoles actuelles

Musiques Mongoles Actuelles

Il est assez facile de trouver de la musique mongole traditionnelles à écouter sur internet.
Je vous propose, donc, d'écouter des musiques actuelles.

- Le Groupe, Altan Urag

le groupe "Altan Urag", est un groupe folk-rock composé de huit Mongols mélangeant musique traditionnelle et folk rock.

Voici 2 titres trouvés sur 'Youtube' :

- Davalgaa ijii Mongo



- hiliin chanadad



Le groupe Altan Urag a également participé à la bande son du film "Mongol" réalisé par Sergei Bodrov.

- Le chanteur, Okna Tsahan Zam

Une autre vidéo sur Youtube, le chanteur Okna Tsahan Zam.

Ce personnage au look impressionnant est devenu l’un des plus grands maîtres du Khöömii (chant diphonique) et est le représentant incontournable et charismatique du chant diphonique et de la culture mongolo-kalmouke.

Écoutez-le dans ce morceau réalisé comme musique d'un film mongol "Uuliin Tumur"

- Eej Min




- Le Groupe Huun-Huur-Tu :




Plus d'une heure de musique et de chants, en live, avec le groupe Huun-Huur-Tu originaire de Touva, une république russe située à l'extrême sud de la Sibérie, à la frontière de la Mongolie. La principale caractéristique du groupe est leur chant khöömii.




N'hésitez pas à nous prévenir si les liens sont périmés.
Tsagan Qütu, Barde de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image

Retour vers Le Monde des Arts

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 visiteur(s)de passage

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software for PTF.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
- Les Modifications du Style ont été réalisées par Alokhan, Commandant du Petit Iour Tchi.
- Le fond musical du site a été réalisé par Franck Mouzon sous licences Creative Commons.


Ravélo : Un site de balades à vélo
Anik : Le site d'une artiste peintre



                              Retour � l'accueil