Page 1 sur 1

Les “Chorni Klobuky”

MessagePublié: 27 Mai 2010, 13:47
par Che Khan
Les “Chorni Klobuky”


Les “Chorni Klobuky” (ou Chernye Klobuki / Les Coiffes Noires) est un groupe semi-nomades turcophone.

Ils ne font pas partie des “Peuples Cavaliers” les plus importants mais leur histoire donne un bon exemple de ce que peut devenir ce type de population en contact avec des sociétés
sédentaires.

On les trouve, établis sur la frontière entre les Principautés Russes et les territoires occupés par les Petchenègues (et plus tard, les Kiptchaq) durant les années 1000 et 1100 ap J-C.

Iaroslav Lebedynsky, dans son ouvrage "Les Nomades" propose même que les “Chorni Klobuky” auraient été formé en grande partie par certaines tribus petchenègues agglomérées à d'autres tribus de moindre importance.

Le terme “Chorni Klobuky” apparaît dans les chroniques russes à la fin du XIème siècle, quand ils s‘installent principalement au sud de Kiev et Pereïaslav .

Ils serviront comme mercenaires dans les troupes de différents princes russes, formant, pour la plupart, des unités de cavalerie.

Ils servent aussi comme “Garde-Frontière”, surveillant de ce fait d’autres “Peuples Cavaliers”.
(en effet, mieux vaux les payer pour en surveiller d’autres plutôt que de supporter leurs raids et le paiement d’un tribu)

Plusieurs tribus, comme les Berendei et les Torkils ont été citées comme faisant partie des “Chorni Klobuky”,

Au XIIème siècle, de nombreux “Chorni Klobuky” deviennent sédentaires.

Mais, après la grande invasion mongole de 1241, certains Chorni Klobuky déménagent en Bulgarie et d'autres trouvent refuge en Hongrie.

D’autres, encore, retrouvent la culture nomade en se mélangeant avec les Kiptchaq et les Mongols de la Horde d'Or.

De nombreux “Chorni Klobuky” installés juste au sud-ouest de Kiev s’ assimilent également à la population de ce qui deviendra l'Ukraine. Ils laissent derrière eux des noms
de villages aux consonance turc (comme Karabachyn dans l'oblast de Jytomyr ) et certaines caractéristiques anthropologiques turques chez des Ukrainiens de ces régions.

Malgré d’importants similitudes, on ignore si les “Chorni Klobuky” sont liées aux Karakalpaks d'aujourd'hui ( Kara = noir, en turc et le Kalpak est une coiffe traditionnelle).