Message 30 Sep 2005, 14:15

Alexandre Nevski, Prince de Moscovie (1220-1263)

Alexandre Nevski (1220-1263)


Au XIIIème siècle, alors que les Mongols de la "Horde d’Or" soumettent la quasi-totalité de l’ancienne Kiévie (chute de Kiev en 1240), les principautés russes voient un autre danger se profiler à l’Ouest : les Chevaliers teutoniques, ordre religieux et militaire né pendant les croisades.

C’est à ce moment critique qu’Alexandre Nevski se voit confier la fonction de prince de Novgorod. Il est le fils du grand-prince russe Iaroslav qui gouverne la principauté de Moscou.

D’autres ennemis que les Chevaliers teutoniques poussent également à l’ouest. Il sagit des Suédois et des tribus lituaniennes.

Les Suédois sont défaits, le 15 juillet 1240, sur les bords de la Neva (c’est lors de cette victoire que le prince reçoit son surnom: Alexandre de la Neva). Les Lituaniens, en 1245, près de Vitebsk, sont à leur tour défaits.

Les Chevaliers teutoniques envahissent la Prusse orientale et se lancent dans la germanisation des pays Baltes, mais le 5 avril 1242, sur les eaux glacées du lac Peïpous ils se heurtent à la résistance des troupes russes (c’est la fameuse « bataille des glaces »).

La victoire de 1242 sur les chevaliers Teutoniques est considérée comme décisive, car elle arrête définitivement la poussée germanique vers l’est (Drang nach Osten), enfin pour le moment…et décide ainsi de la suprématie russe sur les peuples slaves, suprématie qui va s’affirmer au siècle suivant, au détriment de l’Occident.

Après plusieurs années d’intrigues à Saraï , auprès de la "Horde d’Or" et dans la capitale de l’Empire mongol, Alexandre Nevski obtient du khan d’être investi grand-prince de Vladimir (1252).
C'est aussi à cette époque qu'il se lie d'amitié avec Sartaq, le fils de Batu Khan.

La fidélité inconditionnelle envers les Mongols devient alors la ligne politique directrice d’Alexandre.

Il fera intervenir les troupes mongoles contre l’un de ses frères, André et réprimera durement les troubles anti mongol à Novgorod .

C’est peu après avoir su éviter une expédition punitive contre la Russie qu’Alexandre meurt en chemin, revenant de Saraï.

L'un des fils d'Alexandre Nevski héritera de la petite principauté de Moscou. Il témoignera d'une soumission exemplaire aux Mongols et leur bienveillance lui permettra de rassembler peu à peu le peuple russe autour de sa principauté.
Che Khan, votre humble serviteur
Image