Message 26 Déc 2007, 17:20

Le Kara Khitaï

Le Kara Khitaï


Vers 1125 -1126 les Khitans qui ont fondé la dynastie Liao sont expulsés de Chine du Nord par lesDjürchet.
Le dernier empereur Liao meurt en captivité mais une partie d’entre eux s’enfuient vers les steppes de l’Ouest.

Menés par Yelü Dashi (Ye-liu Ta-che, 1130-1142) les Khitans retournent au nomadisme puis fondent un état bouddhique dans l’est du Turkestan occidental .
Ils soumettent les régions de Tourfan et de Koutcha puis se présentent aux frontières des Karakhanides, aux prises avec les Karluk de l’Ili et les Kangli du nord de la mer d'Aral.

Yelü Dashi entre à Balasaghun (sur le Tchou), en dépose le Karakhanide et s’installe à sa place. En 1144, ils atteignent l’Amou-Daria.

Cet etat ne durera qu'une cinquantaine d'années, mais aura cependant un grand éclat. Les souverains khitans de l'Asie centrale sont connus des Chinois sous le nom de Si Leao ou Leao occidentaux.
Ce sont les écrivains persans qui lui donne le nom de Kara Khitaï (ou Khitan noirs).

Yelü Dashi prend le titre de gourkhân ou khan universel. Il meurt en 1136. Sa femme, Kan tien heou, exerçe alors la régence de 1136 à 1141. Son fils Yelu yili (canonisé sous le nom de Jen tsong) prend le pouvoir en 1142 mais décède en 1153. Sa soeur, Pu-so-wan, exerçe la régence de 1154 à 1168. En 1168 c’est au tour de Tchikoulou, second fils de Yelu yili de monter sur le trône. Il sera le dernier souverain de la dynastie des Kara Khitaï.

En effet, en 1218, Djebe, général de Gengis Khan, prend possession du Kara Khitaï à la faveur d'une révolte de la population turque de l'empire.

A la mort de Gengis Khan en 1227, le Kara Khitaï devient l'appanage de son fils Djaghataï (Khanat de Djaghataï)
Georgy Koudiyar, Commandant des 'Cavaliers Flèches' de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'.
Image