Message 11 Déc 2005, 15:34

Les Oboo

Les Oboo


Les esprits vivent dans des Oboo . Ce mot mongol signifie “amas” ou “tas de pierre”. Les oboo peuvent être constitués de pierres, de branches de mélèzes ou de pins disposés en forme de tente ou bien les deux à la fois (pierre et bois). On les trouve aux sommets des montagnes, aux passages des cols, aux croisements de chemins mais aussi sur les berges des rivières et des lacs.

Leur édification remonte à une coutume très ancienne largement répandue parmi tous les peuples d’Asie centrale et longtemps avant la diffusion du bouddhisme et même du chamanisme.
A l’origine ses ‘tas’ étaient sans doute des pierres tombales, pour devenir ensuite des autels chamaniques. Leur présence semble avoir été liée aux cultes funéraires et aux rites chamaniques des défunts.

Ils sont en étroite relation avec le culte des esprits et des morts.
C’est près de ces oboo, qu’au printemps, se déroulaient des rites de commémoration des défunts réunissant des participants unis par des liens de parenté clanique.

En effet, chaque clan possédait son oboo particulier. Quelle soit la hâte du voyageur mongol, celui-ci s’arrêtera au premier oboo important se trouvant sur son chemin et respectera la coutume de tourner trois autour de lui et d’y mettre une pierre en offrande.

Ainsi le voyage débutera sous de bonnes auspices.
Mettre une pierre n’est pas une superstition, c’est une prise de conscience. Cela veut dire :

Prends conscience des forces de la vie contraire, car sans cette conscience tu es mort
Qüyildar, Chaman de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'
Image