Page 1 sur 1

La Scapulomancie

MessagePublié: 30 Mars 2007, 14:58
par Qüyildar
La Scapulomancie


La scapulomancie est une technique divinatoire utilisant des tiges métalliques portées à blanc pour chauffer des carapaces de tortues ( plastrons ) ou des omoplates ( scapula ) d’animaux (boeufs ou moutons chez les Mongols) . La consultation des craquelures occasionnées par la chaleur fait l'objet d'une interprétation par le chaman.

D’après une légende, le pouvoir de cet os vient de ce qu’un jour, un roi jeta au feu un livre de divination, et qu’un mouton en lécha les cendres.

Elle a été pratiquée dans de nombreux endroits du monde : Europe, Afrique du Nord, Proche et Moyen Orient, Nord-Est asiatique et Amérique du Nord.
Une des formes les plus connues de scapulomancie est celle pratiquée en Chine, en particulier sous la dynastie Shang (1765-1122 av. J-c). cette pratique est même liée à l’invention des caractères et à l’apparition de la première forme certaine d'écriture chinoise, l'écriture ossécaille (littéralement “écriture sur carapace et os”).

Si les parties osseuses utilisées semblent avoir été tout d’abord des omoplates de bœuf, puis de plus en plus souvent des carapaces de tortue, on trouve occasionnellement, des supports provennant d’autres animaux, comme le mouton, le porc ou le cerf . On a même retrouvé des fragments de crâne humain.
Il faut fair remarquer que dans cette technique divinatoire, le feu joue encore un rôle d’intermédiaire entre le Ciel et les humains.


Chez les Mongols, le chaman utilisait deux méthodes.

Soit, il appliquait une pointe chauffée à blanc sur l’os, causant une craquelure.Plusieurs craquelures pouvaient être produites sur le même fragment osseux.
Soit il jetait directement l’os dans le feu et le récupérait après quelques minutes.
Les dessins formés par ces craquelures étaient alors interprétés.

Dans l’empire mongol, aucune décision importante n’était prise sans le recours à cet acte de divination et parmi toute les forme de divination (manipulationde baguette de saule ou de flèches, jet d'osselets ou de dés) c'est la scapulomanie qui est la plus appréciée.

Pour exemple, c'est en grande partie parcequ'il avait la réputation d'être un spécialiste de cette forme de divination que le kithan Ye-liu Tch’ou-ts’ai deviendra l'un des conseiller le plus proche de Gengis Khan.

On nomme tölge ce type de divination et tölgedji celui qui la pratique

La scapulomancie a été pratiquée comme méthode divinatoire jusqu’au début du 20ème siècle.