Message 17 Déc 2006, 01:06

La Ville de Boukhara

La Ville de Boukhara


Boukhara est située au cœur de l’Asie centrale et du royaume perse, passage obligés entre l’Est et l’Ouest, tout au long de l’ancienne ‘Route de la Soie’. Cette soie qui est l’un des principaux articles transportés de la Chine vers l’Ouest et déjà à l’époque romaine .

Au IX ème siècle ap J-C, la ville est sous le protection des Samanides et vit du commerce.

Le Xème siècle voit la ville en pleine gloire. De nombreux savants, poètes, artistes viennent y vivent, y travailler ou y étudier. La ville possède un ‘marché aux livres’ et une importante bibliothèque.
Boukhara est le berceau d'al-Bukhari (973-1048), mathématicien, physicien, astronome et historien.

Mais la ville reste aussi une ville marchande et cela grâce au fait qu’elle est, toujours à cette époque, une des étapes de la fameuse ‘Route de la soie’

Ce n’est pas par hasard que Boukhara donne son nom au bougran, une toile forte utilisée dans la doublure de vêtements et orthographiée ‘boquerant’ par Marco Polo.

Alors qu’elle fait partie du royaume du Kharezm , la cité est détruite par les Mongols en 1220 (pendant la campagne militaire contre cet état).

Mais l’épopée timouride va lui donner une nouvelle vie et Boukhara va renaître de ses cendres.

A partir de ce moment, la ville apparaît alors plutôt comme une ville religieuse, moins marquée par la vie scientifique et commerciale que Samarkande.

C'est en considération de cette importance religieuse qu'Ulugh Beg (1394-1449), le prince timouride et astronome de Samarkande, fit construire une médersa (université coranique), au fronton de laquelle il fit graver la phrase : "L'étude est un devoir sacré pour chaque musulman et chaque musulmane".



Le khanat de Boukhara (1599-1920), qui englobait Samarcande, fut l'un des trois khanats ouzbeks issus de la dislocation du khanat de Djaghataï, avec ceux de Khiva et de Kokand.

Les 140 monuments protégés par l'UNESCO témoignent encore de la richesse historique et culturelle de cette ville


Image
Yousouf Ben Fida, Conseiller et Diplomate de l'Ordoo du 'Corbeau Rouge'.
Image