Page 1 sur 1

La Ville de Karakorum

MessagePublié: 23 Oct 2005, 16:28
par Che Khan
La Ville de Karakorum

Karakorum ou "Kharkhorin" en langue mongole pourrait être traduit par «espace noir» ou littéralement «prison noire».

Karakorum était le lieu de pâturage d’été de la tribu des Kerait, situé dans Ovorhangai, sur le fleuve d'Orhon (Mongolie).
Sous l’égide de Gengis Khan, un camps militaire prit place à proximité de ce temple vers 1220.

Le camps était entouré de milliers de gers.
Au fur et à mesure, le camps se transforme en ville et des résidences, temples et entrepôts furent construits.

Puis la cité se dote d’une muraille. C’est Ogodaï Khan qui va faire entourer la ville de cette muraille. Sous son règne, elle va devenir un véritable centre urbain, politique, diplomatique et commercial. Néanmoins, les Mongols ne séjournent pas dans la ville. Fidèle à leur habitudes nomades, leurs gers (yourtes) sont installées en dehors des murs. Le centre urbain, sédentaire, n’est habité que par les étrangers, marchands, diplomates ou artisans.
Elle abritait douze temples, deux mosquées et une église chrétienne (nestorienne).

Le choix de l’emplacement de Karakorum comme ‘capital’ impériale au XIIIème siècle n’est pas du au hasard. C’est la perpétuation de l’antique tradition de choisir comme ‘centre’ la vallée de l’Orkhon. Nous y retrouverons les Xiongnu, les Jouen-Jouen, les Türk Tujue et les Ouïghours.

Karakorum demeurera la capitale de l’Empire Mongol jusqu’en 1235, date à laquelle, Khubilaï Khan, petit-fils de Gengis Khan, transférera le pouvoir en Chine à Khanbalik (Dadu, futur Pékin).

Guillaume Rubruck y séjournera, voici ce qu’il en dit :

Il y a trois portes du côté du sud. À l'intérieur le palais du khan possède deux rangées de piliers, et à l'extrémité nord était on trunve le siège de l'empereur. Du côté droit de l'empereur étaient les sièges des princes, et du côté gauche, les sièges des reines et des concubines impériales. En dehors du palais, devant la porte moyenne, il y avait un grand arbre argenté, au pied dont étaient quatre lions argentés chacun avec une fontaine, et chacune donnait du lait de la jument blanche. À l'intérieur du tronc, quatre autres fontaines dont les extrémités se terminaient par un serpent doré dont la queue était entortillée autour du tronc de l'arbre distribuaient plusieurs boissons différentes.

C’est aussi à Karakorum que Marco Polo restera à la cours de Khubilaï Khan durant près de 16 ans.

En 1388, l’ancienne capitale sera détruite par les Chinois.

Image