Message 21 Mai 2006, 22:36

La Ville de Dadu (Pékin)

La Ville de Dadu (Pékin)

Les premières fortifications connues sur le site de Pékin ont été construites par les Khitans sous la dynastie Liao (947-1125). Ces tribus Khitan avaient pour capitale Shangjing, ils baptisent donc leur nouvelle ville : "Nanjing" (Capitale du Sud).

Nanjing est de forme pratiquement carrée, la muraille se développe sur 18,4 kilomètres. L’ouvrage s’élève sur 10 mètres et a 5 mètres d’épaisseur. La muraille, comme toutes les fortifications en terre qui seront construites à Pékin, est constituée de pisé, un matériau composé de couches d’argile battues sur des fibres végétales. Des madriers de bois sur les deux faces des murs donnent une forme régulière et préviennent la construction de l’érosion.
Il est a remarquer que la ‘Grande Muraille sera également construite de la même manière avant d’être partiellement reconstruite en pierre.

Mais les fortifications des Khitans se révèlent insuffisantes pour endiguer les attaques des Djurtchet.

Ces tribus du Nord-Est défont les Khitans en 1125 et installent leur règne sous le nom de dynastie Kin (1125-1232). Nanjing devient leur capitale, ils la rebaptisent Zhongdu. Une nouvelle enceinte, plus grande, est édifiée sur un périmètre de 37,5 kilomètres. La ville s’ouvre sur treize portes.

En 1206, Temudjin rassemble autour de lui les tribus mongoles et prend le titre de Gengis Khan. En 1215, les armées mongoles envahissent Zhongdu et les habitants sont massacrés.

En 1267, le site historique des Kithans (Liao) et des Djurtchet (Kin) est abandonné.

Une nouvelle ville est reconstruite à environ 1 Km et demi au Nord-Est.
Ce sera Khanbalik, la ville du grand Khan.

Kubilai (1215-1294) fait de cette cité la nouvelle capitale de la dynastie Yuan (1271-1368) et la baptise "Dadu".

La ville est ordonnée selon le "Livre des rites de Zhou" et dessinée sur un plan rectangulaire. Elle s’organise autour d’un centre, marqué par la Tour de la Cloche, Zhonglou construite en 1272 sur un des points culminants de Dadu.
La cité vit au rythme de la cloche centrale qui commande les heures d’ouverture et de fermeture des onze portes. La ville est toujours protégée par ses remparts de terre (1267-1276) qui s’étendent sur 7,4 kilomètres du Nord au Sud et 6,6 kilomètres d’Est en Ouest et par ses fossés en eaux.

Si les anciennes villes Liao et Kin devaient leur alimentation en eau au lac Lianhua, pour sa nouvelle capitale, Kubilai prévoit de vastes réservoirs d’eau, la rivière Gaoling qui traverse la partie Sud-Ouest de Dadu se déverse dans les "Six mers", les lacs Jishuitan, Houhai, Shishahai, Beihai, Zhonghai et Nanhai.

En 1291, les Mongols font prolonger le "grand Canal" afin de relier Dadu à Hangzhou (Canal impérial). Il est utilisé pour le ravitaillement de la capitale et en 1292 de vastes travaux hydrauliques sont ordonnés afin de détourner vers la ville les eaux des sources de la Montagne de Jade.


Des vestiges de la partie Nord de ce rempart ainsi qu’une partie du mur Ouest sont encore visibles à Pékin dans leur quasi-intégralité, d’importants travaux d’aménagement sont actuellement en cours pour valoriser le site (avenues Beitucheng et Xitucheng)

Les différents noms de Pékin :

- Jì : le plus ancien nom sous lequel est connue la ville (1000 av J-C), repris à partir de Qin Shi Huangdi
- Yanjin : capitale du royaume de Yan, pendant la période des Royaumes combattants
- Youzhou : sous la dynastie des Tang
- Zhōngdū : sous la dynastie Kin (1115 - 1234)
- Dàdū (ou Khanbalik, Ville du Khan, en mongol) : sous la dynastie des Yuan.
- Gemun Hecen : pendant la dynastie Qing.
- Běipíng : au début de la dynastie Ming, et, au XXe siècle, nommé ainsi officiellement en 1928 par le Guomindang.

Image
Che Khan, votre humble serviteur
Image