Message 13 Déc 2008, 18:59

Muqali ( ? - 1223)

Muqali ( ? - 1223)

Muqali est l’un des premiers compagnon d'armes de Temüdjin et fait partie de la tribu des Djalaïr.

Les Djalaïr se joignent assez tôt aux forces de Temüdjin. Ils font partie des troupes qui participent à la première campagne (1198) contre les Tatar avec l'aide de Toghril, le khan des Kereyit.


Vers 1199, les Kereyit se trouvent en difficulté suite à une attaque du général Naïman Köksé'u-sabraq, Temüdjin envoi Muqali (ainsi que Bo ortchu) avec une centaines de cavaliers pour aider Toghril.

C’est pendant cette campagne que Muqali se démarque durant une bataille conduite par Toghril contre les Naïman du sud.

A partir de ce moment, Muqali participe à pratiquement toutes les batailles dans lesquelles Temüdjin est présent .

Lorsque Temüdjin devient gengis Khan, il fait de Muqali le commandant d'un migham (mille hommes).

Lorsque, en 1206, le grand chaman Kökötchü intronise Gengis Khan comme Khan universel de tous les mongols , Gengis Khan distribue les grades importants à ses fidèles compagnons . Il confie à Muqali, le côté oriental de son empire.

En 1211, Gengis Khan débute la première campagne contre les Kin (dynastie Djurtchet de Chine du Nord), Muqali fait partie de l'état major mongol.

En 1215, Genghi Khan lance la deuxième campagne contre les Kin et vers 1216, Gengis Khan désigne Muqali commandant en chef de "l'armée de chine".
En 1217, Muqali prend la ville de Ta-ming mais la perd par la suite.
En 1218 il prendT'ai-yuan et P'ing-yang.

Mais, en 1219, Gengis Khan se trouve obligé de se tourner contre le Khwarezm.
Il confie, alors, à Muqali la tache de rester en Chine et de consolider la présence mongole en attendant la fin de la campagne du Khwarezm.

Avec une force plutôt minime d'environ 20 000 hommes, Muqali va réussir à retenir et même parfois d'attaquer les Kin (Chine du Nord).

En 1220 il reprend Ta-Ming qu'il avait perdu quatre ans plus tôt ainsi que le sud de la province du Ho-pei, ensuite Jinan et Shandong.
Un ambassadeur envoyé par le roi Siuan-tsong des Kin rencontre Muqali qui envoi celui-ci en Afghanistan pour rejoindre Gengis Khan afin de négocier un traité de paix.

Les Kin désirent garder Chen-si mais Muqali leur prend par la force.
Les chinois lui prirent P'ou-tchéou au nord du fleuve jaune mais Muqali y revint et prit de nouveau l'endroit.

C’est au cours de ces épisodes de prise et reprise de villes que Muqali est tué en 1223.

Après sa mort, Gengis Khan donne le commandement de l’armée de Chine au fils de Muqali.
Che Khan, votre humble serviteur
Image