Message 07 Déc 2006, 15:17

Börté, Epouse de Gengis Khan (1154 - ?)

Börte, (1154 - ?)


C' est la première épouse de Gengis Khan (alors qu’il n’était encore que Temudjin) et la fille de Dei Setchen de la tribu des Qonggirat.

Börte avait un an de plus que Temüdjin. Si on considère que Temüdjin est né en 1155, Börte est donc née en 1154.

Sa mère se nomme Tchotan. Elle a également trois frères : Anchen, Huohu et Che.


Les Qonggirat avait de bonnes relations avec la tribu de Temudjin. Les deux enfants avaient été promis l’un à l’autre depuis longtemps (peut être pour renforcer les liens entre les deux tribus).

Alors que Temudjin a plus ou moins 9 ans, son père, Yesügeï , le conduit au campement des Qonggirat. Temudjin et Börté sont fiancé officiellement. Yesügeï décide de laisser Temudjin dans la famille de sa future femme, demandant au père de la jeune fille de parfaire son enseignement.

Pendant le séjour de Temudjin chez Dei Setchen, le père de Temudjin, rencontra un groupe de Tatars (ses ennemis d’hier). Ceux-ci l’invitent. Afin de respecter la tradition de l’hospitalité, Yegüseï accepte (et ne se méfie pas) . Malheureusement, les Tatars l’ont reconnu et l’empoisonne.

Yegüseï à le temps de rentrer à son ordoo et avant de mourir confie la tache à Monglik d’aller rechercher Temudjin chez les Qonggirat.

Sans expliquer la vrai raison de son voyage, Monglik récupère Temudjin et rentre avec lui au campement des Bordjigin (suite : voir Gengis Khan).

Alors que la situation personnel de Temudjin s’est améliorée, il retourne vers les Qonggirat. Le père de Börté l’accueil très favorablement et tient la parole qu’il avait donné à Yesügeï. Börté et Temudjin se marie (vers 1183) vers 1184, l’ordoo de Temudjin est attaqué par les Merkit . Ceux-ci s'emparent de Börté et l'emmène comme captive. Elle est donnée comme épouse à un Merkit du non de Tchilgerbökö.

Il faut 9 mois pour que Temudjin (avec l’aide des guerriers de Toghril , khan des Kereyit) organise une expédition contre les Merkit et réussisse à délivrer son épouse.
Quelques jours plus tard, Börté donne naissance à son premier enfant. On l’appelle Djötchi.

On ne saura jamais si cet enfant est bien le fils de Gengis Khan ou du Merkit.
Qu’importe, Temujin le reconnaît comme son propre fils et pardonne tout à sa femme (qui d’ailleurs n’était coupable de rien).
Malheureusement, le doute quant à sa paternité empêchera toujours Djötchi et ses descendants de jouer un rôle important sans devoir se justifier plus que tout autre.

Après Djötchi, Börté donnera encore 3 fils à Gengis Khan ; Ogodaï, Djaghataï et Toluy ainsi que plusieurs filles (dont on ne connaît pas grand chose).


Même si plusieurs d'enfants de Gengis Khan et de ses concubines reçoivent une certaine forme de reconnaissance dans l'empire, y compris des terres ou des commandements militaires, seuls les enfants de Börté seront des enfants légitimes. Les autres ne compteront pas pour l’héritage de l’empire.

Börté est reconnue après que Temujin soit devenu grand Khan et est “couronnée” dans le rôle d’impératrice.
Elle aura, tout au long de sa vie, une grande influence sur son mari qui n’hésitera jamais à lui demander conseil lors de choix important.
Peu de faits historiques sont connus de sa vie, mais les Mongols ont beaucoup de légendes à son sujet.


Ce récit n’est qu’un pale résumé des pérégrinations de Gengis Khan et de toutes les personnes qui gravitent autour de lui.
Les sources les plus anciennes proviennent de l’ouvrage “ Histoire secrète des Mongols, écrit en 1227,
en ouïgour, par un auteur anonyme et pour la famille royale mongole quelque temps après la mort de Gengis Khan.

Mes résumés viennent de trois sources différentes :

- Histoire de l'Empire Mongol de Jean-Paul ROUX - Edition Fayard,1993.
- Le loup bleu de Yasushi INOUE - Edition : Philippe Picquier (Picquier Poche)
- Le Conquérant du Monde de René GROUSSET - Edition Albin-Michel
Che Khan, votre humble serviteur
Image