Page 1 sur 1

Djébé ‘la flèche’

MessagePublié: 02 Nov 2005, 22:19
par Che Khan
Djébé ‘la flèche’

Djébé est l'un des généraux de Gengis Khan et un de ses “Quatre Chiens Féroces” avec Djelme,Bo ortchu et Subotaï.

Mais avant de prendre le nom de Djébé (pointe de flèche), il se nommait Djirghadaï

Djirghadaï faisait partie de la tribu des Tayidji'ut, une des tribus nomades vivant sur le territoire de ce qui allait être la Mongolie. Les Tayidji'ut avaient été les vassaux du père de Gengis Khan, mais à la mort de celui-ci, ils avaient repris leur indépendance et avait abandonné le jeune Gengis Khan et sa famile.

Cette attitude allait avoir des conséquences dramatiques pour les Tayidji'ut.

Quand Gengis Khan attaque cette tribu, pour s'en venger, Djirghadaï se révèle être un guerrier courageux et un très bon archer. Il réussi même à blesser, d’une de ses flèches, Gengis Khan.

Lorsque la bataille est perdue pour lui et que sa tribu est défaite il est fait prisonnier et amené devant Gengis Khan. Alors que les mongols victorieux veulent le mettre à mort pour venger l’affront de la blessure, Gengis Khan, contre toute attente, le grâcie en expliquant qu’il aimerait avoir dans ses rang beaucoup de guerriers de cette trempe.

Flatté de la remarque, Djirghardaï accepte la grâce mais y ajoute une condition.
Si Gengis Khan le laisse vivre, Djirghadaï veut le servir loyalement jusqu’a la fin de ses jours afin d’honorer sa dette.
Gengis Khan accepte et lui donne un nouveau nom :"Djébé” (la flèche en mongol).

Djébé deviendra un des meilleurs et des plus fidèles commandants de Gengis Khan. Ses capacités en tant que général le met au même rang que Subotaï.

A la tête de ses troupes et au début de la campagne de Chine (1211-1212), il prend, par ruse, la ville de Leao-Yang (ancienne capital des Khitan / Sud de la Mandchourie).

Il participera activement à la conquête du Kharezm et à la 'chevauchée' de Subotaï.

C'est au cours de celle-ci qui perd la vie pendant la traversée du Türkestan