Message 09 Fév 2011, 19:45

Les Frères de Gengis Khan

A - Ses Frères :

Djötchi Qasar (ou Khasar) :

C'est le fils de Yesugeï et d’Ho-elun
C’est le premier frère de Gengis Khan.

Selon le Jami 'al-Tawarikh , son prénom était Djöchi et il a obtenu le surnom de Qasar après s'être fait distinguer pour sa bravoure.

On dit de lui qu’il était très habile au tir à l’arc.

A la suite du décès de son père, Yesugeï, Djotcchi Qasar, comme le reste de la famille, est abandonné , par Targutai.

Fidèle à son grand frère, il aide Temudjin à assurer la survie du clan et participe avec lui aux différents “coup de main”

Après l’attaque du campement de Temüdjin par les Merkit, Djotchi Qasar est séparé, pendant un certain temps, du reste des survivants et doit se cacher dans la forêt.


Après la nomination de Temudjin comme “Grand Khan” des Mongols (Gengis Khan), Kokotchu, un chaman influent, accuse Djotchi Qasar de déloyauté vis à vis de Gengis Khan. L’affaire est grave et Djotchi Qasar ne doit la vie sauve qu’a l’intervention de sa mère Ho-elun .

Même si en définitive, c’est la traîtrise de Kokotchu qui est mise en évidence, Djotchi Qasar n’aura plus jamais la pleine confiance de Gengis Khan.


Qatchi’un :

C’est le fils de Yesugeï et d’Ho-elun
C’est le second frère de Gengis Khan .

A la suite du décès de son père, Yesugeï, Qatchi’un, comme le reste de la famille est abandonné, par Targutai.

Fidèle à son grand frère, il aide Temudjin à assurer la survie du clan et participe avec lui aux différents “coup de main”

Qatchi’un aura de très bonne relation avec son frère, Dojtchi Qasar mais s'entendra moins bien avec Temuge . C’est avec Gengis Khan qu’il aura de meilleurs relations.


Temüge :

c'est le fils de Yesugeï et d’Ho-elun
C’est le plus jeune frère de Gengis Khan .

A la suite du décès de son père,Yesugeï, Temuge, comme le reste de la famille est abandonné , par Targutai.

Fidèle à son grand frère, il aide Temudjin a assurer la survie du clan et participe avec lui aux différents “coup de main”

Suivant les traditions mongoles, comme plus jeune frère, Temüge se voit attribuer le plus de terres et de personnes par Gengis Khan lors de son couronnement.

Bien qu'il semble avoir été moins belliqueux des frères et critiqué sur ce point par Gengis Khan lui-même (disant de lui qu’il est paresseux et apathiques) Temüge se révéla être un habile politicien et un dirigeant capable.

En effet, c’est lui qui, aux côtés de sa mère, Ho-elun , va administrer le khanat mongol pendant les absences de ses frères.

Il semble avoir eu un penchant intellectuel influencé par les cultures Xia et Kin. Il prendra, ensuite, un intérêt actif pour les nombreuses cultures présentes dans le vaste empire mongol.

En 1246, après la mort de son neveu Ogodai Khan , Temüge tente de s'emparer du trône pour lui-même. Un acte qui a conduit à son exécution.

B - Ses Demi-Frères :


Bekter :

C’est le fils de Yesugeï et d’une concubine, Soutchigil.
C’est le frère de Belguteï.
C’est le demi-frère de Gengis Khan

A la suite du décès de son père, Yesugeï, Bekter suit le destin du clan de Temudjin en étant également abandonné par Targutaï.
Mais Bekter vit mal cette situation.
En effet, il considèrent qu’en n’étant que le fils d’une concubine de Yesugeï, il ne représente pas de danger vis à vis de Targutaï. En effet, selon la tradition mongole, sa position ne lui permet pas d’accéder à la succession de son père.
Dès lors, il n’est pas opposé à devenir le vassal de Targutaï.
Temudjin, qui ne peut se permettre d’accepter une défection dans son propre camp, décide d’agir.
Profitant d’une nouvelle dispute concernant la répartition du gibier après une chasse, Temudjin, aidé de Djotchi Qasar, tue son demi-frère, éliminant toute opposition à l’intérieur de son clan.

Belgutei :

C’est le fils de Yesugeï et d’une concubine, Soutchigil..
C’est le frère de Bekter.
C’est le demi-frère de Gengis Khan

A la suite du décès de son père, Yesugeï, Belguteï suit le destin du clan de Temudjin en étant également abandonné par Targutaï.

Contrairement à son frère, Belgutei n’éprouve pas de rancœur vis à vis de Temudjin et même après la mort de Bekter, Belguteï restera fidèle à Temudjin.

Mes résumés viennent de trois sources différentes :

- Histoire de l'Empire Mongol de Jean-Paul Roux - Edition Fayard,1993.
- Le loup bleu de Yasushi INOUE - Edition : Philippe Picquier (Picquier Poche)
- Le Conquérant du Monde de René GROUSSET - Edition : Albin-Michel
Che Khan, votre humble serviteur
Image