Page 1 sur 1

Khubilaï Khan, Fils de Toluy (1214 - 1294)

MessagePublié: 30 Sep 2005, 14:01
par Che Khan
Khubilaï Khan (1214 - 1294)

Image

Le Grand Père de Khubilaï Khan est Gengis Khan
Le père de Khubilaï Khan est Toluy.
La mère de Khubilaï Khan est Sorgaqtani.
Les frères de Khubilaï Khan sont : Ariq Böke, Möngke Khan et Hülegü Khan.
les fils de Khubilaï Khan sont : Dordji - Mangala - Zhenjin - Namokhan

Historique :

Suite à la mort de son frère Möngke Khan, en 1259, Khubilaï Khan succède au trône après un court conflit avec son autre frère,Ariq Böke.

En 1260, il établi sa capitale à Pékin, qu'il agrandit en 1267 en construisant une nouvelle ville, Khanbalik.

En 1271, Khubilaï fonde la dynastie Yuan.

En 1279, il reprend la conquête de l'empire Song (Chine du Sud) qu'il termine victorieusement en 1280

En effet, grâce aux progrès des techniques de siège (balistes, catapultes...), Khubilaï prend la capitale Song, Hangzhou, et un an plus tard, s'empare de Canton.
Pour la première fois de son histoire, la Chine tout entière est aux mains d'un conquérant étranger.

Ce petit-fils de Gengis Khan est bien loin de son aïeul : comme tous les envahisseurs précédents, il s'est sinisé. La preuve en est que, bien que maître de la Mongolie, il refuse de s'y installer.
En effet, c'est en Chine qu'il demeure et c'est à la Chine qu'il consacre son énergie.

C'est à l'intérieur du pays que Khubilaï réalise les plus grandes choses.

Suite aux guerres, la population était passée de 100 millions vers 1125 à 59 millions en 1290.

Khubilaï impose diverses réformes pour relever le pays. Il prend conscience de l'importance des communications dans un pays si vaste. Il fait donc remettre en état les routes impériales, étend à la Chine le système performant des postes mongoles et fait rallonger le ``Grand Canal''. Il rétablit le système des ``greniers régulateurs''.

La route de la soie, qui était plus ou moins fermée depuis le Xème siècle, est réouverte, grâce à la pacification des contrées occidentales de la Chine. Du coup, les échanges avec l'Occident se multiplient. Khubilaï envoie des ambassadeurs au pape et à Philippe le Bel (vers 1289), et reçoit à sa cour des occidentaux comme Marco Polo ou Ordoric de Pordenone (un post spécial est prévu sur les rapports diplomatiques et autres entre l’occident et l’orient).

Les Yuan sont très tolérants sur le plan religieux, même si dans les faits, bouddhisme et nestorianisme sont favorisés.

Au niveau militaire, Khubilaï tente par deux fois d'envahir le Japon, mais échoue, tout comme à Java et en Indochine.
Il annexe néanmoins le Royaume de Dali (Yunnan actuel).

Sur le plan financier, Khubilaï généralise l'usage du papier-monnaie, ce qui fera l'admiration de Marco Polo quelques années plus tard. Cependant, ce système est mal contrôlé. Du fait d'une trop grosse émission, les assignats se déprécient. Finalement, on revient à l'utilisation de monnaie métallique, comme sous les dynasties précédentes.
Cette crise financière, qui perdure sous le règne de Temur Oldjaitu Khan, empereur de Chine (1294-1307) va conduire à l'impopularité du régime mongol .

En 1363, ceux-ci sont expulsé de la Chine ( début de la dynastie des Ming).

Image
Portrait de Chabui, épouse de Khubilaï Khan , peinture sur soie / auteur inconnu / Musée du Palais National de Taipei.


Khubilaï Khan à la chasse :
Image
Source: Détail d'une peinture sur soie du peintre chinois Liu Kuan-tao (1280) "Khubilaï Khan à la chasse" / Taipei National Museum.

Remarque : Cette peinture me fut très utile pour sourcer de nombreux objets et autres.

- Un arc, dans l'article : L'Arc Chinois
- Un Carquois d'arc, dans l'article : Le Carquois d'arc
- Un Carquois, dans l'article : Le Carquois
- Une Botte, dans l'article : La Botte mongole
- Un Tugh, dans l'article : Tugh, Bannière, Etendard, Drapeau et Cie
- Une décoration pour les chevaux, dans l'article : Sous-gorge décoratif
- Un fauconnier, dans l'article : La Chasse à l'aigle
- Un chien, dans l'article : Le Chien