Page 1 sur 1

Güyük Khan, Fils d'Ogodaï ( 1206 - 1248 )

MessagePublié: 05 Nov 2005, 17:55
par Che Khan
Güyük Khan ( 1206 - 1248 )

Le Grand Père de Güyük Khan est Gengis Khan.
Le père de Güyük Khan est Ogodaï.
La Mère de Güyük Khan est Töregene.
Les frères de Güyük Khan sont : Godan - Kutchu - Qaratchar - Qachin.
Le demi-frères de Güyük Khan est : Qada'an ( Ogodaï + une concubine).

Historique :


Güyük règne comme grand khan de 1246 à 1248.

Sa carrière commence comme officier militaire, de même que les autres princes, et principalement sous les ordres de son père Ögodaï. En 1233, il participe à la conquête du Royaume du Dongxia.

Il participe aussi à l'invasion de la Russie et de l'Europe (1236-1241) en compagnie de Batu . Mais pendant cette opération, Güyük se dispute violemment avec Batu Khan (cette rivalité entre les familles de Djotchi et d’Ogodaï finiront par affaiblir l'empire mongol).

A ce moment, Ögodaï Khan meurt. Sa veuve, Töregene, lui succède comme régente. Elle est en position de grande influence et d’autorité pour mettre son fils Güyük à la tête de l’empire.

Malgré le retour de Batu Khan qui a stoppé sa campagne en Europe et qui espère, en revenant, jouer un rôle dans la succession Töregene réussi à obtenir que Güyük soit nommé grand khan en 1246. C’est Juste après son accession au trône que Güyük reçoit la mission de Plan Carpin .

Il va se rendre très populaires en annulant des édits que sa mère avait décidé pendant sa régence. Bien que légèrement libertin, il va se montrer très capable dans ces décisions. Il projette une campagne sur Bagdad, il poursuit la guerre contre la Chine. Néanmoins, il se fait des ennemis en exécutant plusieurs anciens fonctionnaires de haut-rang pour des raisons de trahison. En 1248, il exige que Batu Khan viennent en Mongolie pour le rencontrer.
Mais celui-ci se méfie considérant cette invitation comme un prétexte pour son arrestation.

Cependant, le rendez-vous n’a jamais lieu. Güyük meurt sur le chemin ( peut être dû aux effets combinés de l'alcool et du goût pour le ‘plaisir’).

Sa veuve, Oghul Qaimish, lui succède comme régente. C'est elle qui reçoit en ambassade, en 1249, André de Longjumeau.

Malgré plusieurs intrigues, elle ne pourrait pas garder la succession dans la branche de sa famille.

C’est finalement Möngke ( fils de Toluy et frère d’Hulegu et de Khubilaï) qui réussi à devenir le Grand khan en 1251.